En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de CGU pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur et récupérer des statistiques.
J'accepte
Mes droits

Propriétaires, que faire en cas de sinistre habitation ?

Dégâts des eaux, départs de feu, incendies, cambriolages, intempéries… Quand survient un sinistre chez soi, il convient d’agir vite et méthodiquement. Et quand on est propriétaire de son logement, certains détails sont à connaître

Un sinistre peut arriver n’importe quand. Souscrire une assurance habitation  est obligatoire pour se prémunir contre tous les dégâts qui peuvent survenir dans son logement ou ceux de ses voisins. Si vous êtes propriétaire d’un logement que vous louez, vous devez vous assurer, dès l’entrée dans les lieux de votre locataire, que celui-ci a bien souscrit une assurance habitation. Veillez à ce que cette obligation soit stipulée dans le bail. Le mieux est également d’obtenir régulièrement une attestation de la compagnie d’assurance du locataire. En cas de sinistre, cela vous permet de connaître précisément quels types de risques sont couverts afin d’éviter toute mauvaise surprise. 

Que faut-il faire en cas de sinistre ?


Les risques garantis sont précisés dans la police d’assurance que vous avez souscrite. Elle décrit les conditions de prise en charge des dégâts causés en fonction de leur origine. Le bon réflexe est donc de relire votre contrat d’assurance habitation pour savoir si vous êtes bien couvert. Une fois le sinistre maîtrisé, vous devez faire un état des lieux le plus rapidement possible. Il est conseillé de prendre un maximum de photos. Si les dégâts sont importants, dans la mesure du possible, mieux vaut conserver les objets et les équipements endommagés jusqu’à la visite de l’expert mandaté par votre assurance. 
En cas de cambriolage, portez plainte le plus rapidement possible auprès du commissariat ou de la gendarmerie les plus proches. Vous pouvez effectuer une pré-plainte en ligne, afin de fixer un rendez-vous dans les jours qui suivent et limiter ainsi les temps d’attente.

Qui contacter en cas de sinistre ?


Que vous soyez victime ou responsable du sinistre, vous devez déclarer le sinistre à votre assurance. En principe, vous disposez de 5 jours ouvrés pour envoyer votre constat (2 jours en cas de vol). Mais la plupart des assureurs proposent aussi des déclarations de sinistre en ligne ou par téléphone. Commencez à rassembler tous les justificatifs qui vous aideront à évaluer le montant du préjudice (factures d’achat, frais induits par le sinistre : réparations, relogement, soins médicaux, etc.)
 

Le cas des propriétaires non-résidents


Si vous êtes propriétaire de votre logement mais que vous n’y habitez pas, sachez que vous devez tout de même souscrire une assurance en tant que « propriétaire non occupant ». Cette assurance vous couvre pour les sinistres pouvant provenir des parties privatives de votre logement et non imputables à votre locataire. Par exemple, des fuites peu visibles, des installations ou encore des équipements défectueux qui ont provoqué des dégâts supérieurs à 1 600 euros. Cette assurance vous permet aussi de couvrir les périodes pendant lesquelles le logement se retrouve vacant, entre deux locataires. 
 

Découvrez nos biens dans les villes principales